Frères, j’aimerais tellement vous voir libres!

ob_9734ea_attachement-au-seigneurSœurs et frères bien-aimés en ce dernier dimanche du mois ou nous retrouvons désormais les familles pour répondre à la dynamique pastorale que nous propose notre curé à la suite d’Ecclesiam 2020, pas sûr que ce soit les soucis familiaux qui feraient que Paul s’exclamerait ainsi s’il nous parlait aujourd’hui. Regardons plutôt ce qui nous fait souci, ce qui nous rend esclaves, ce qui ferait que, plein de sollicitude, Paul aimerait tellement nous voir libres.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :