Lévi ou l’appel à se vider de soi-même

ob_14ff47_jesus-appelle-matthieu

Jésus n’a pas froid aux yeux, ne manque pas d’audace en envisageant amoureusement cet homme détesté de tous, qui était tout œil pour l’argent. Qui avait un œil malsain sur l’argent. Avant de le voir bon ou mauvais,  Jésus perçoit, cachée en lui, une beauté humaine qui fait sens. Toute vie, écrit Lytta Basset (1) , porte en elle un poids de sens. Jésus devine que dort en Lévi le désir d’une autre manière de vivre. Cette attitude de Jésus est la nôtre. Notre mission. C’est le tournant missionnaire à prendre.

(1) Basset, Lytta, Guérir du malheur, Spiritualité vivantes, Albin Michel, 1999  p. 121

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :